Les perroquets du monde
Bonjour et bienvenue sur le forum « Perroquets du monde »

Nous dédions ce forum à tous les « becs crochus » qu'ils soient petits, grands, gros, moches ou splendides… et cela dans l’idée de partage de tout ce qui concerne nos plumeaux !

Nous mettons tout notre cœur afin que vous trouviez le maximum de renseignements dans les différentes rubriques et restons à votre écoute pour toutes les questions que vous pourriez soulever pour le bien-être de vos boules de plumes.

Nous sommes (cela va de soit !) en attente de bonne humeur et de tolérance sur l'ensemble des sujets !

Afin de mieux vous connaître et pour avoir un accée complet au forum . Un passage sur le sujet Présentation est necessaire.

Amicalement,

L’équipe « Perroquets du monde »



Bienvenue sur le forum de tous les perroquets / forum available in multilingual
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La PDD

Aller en bas 
AuteurMessage
sylvain95
Admin
avatar

Messages : 2847
Age : 42
Localisation : jouy le moutier 95

MessageSujet: La PDD   Sam 21 Mai - 9:32

La PDD

PDD
La proventriculite virale des psittacidés (Proventricular dilatation disease)
Origine de la maladie
La maladie est provoquée par un virus qui détruit progressivement les nerfs régissant le fonctionnement du proventricule, du gésier ainsi que de certaines zones de l'intestin grêle. Il en résulte pour les sujets atteints une incapacité à digérer correctement leur alimentation. Les aliments stagnent alors dans le tube digestif, les bactéries se développent et accroissent le risque d'affections secondaires. Dans certains cas, la paroi du proventricule est si dilatée et amincie qu'elle peut se rompre et entrainer un écoulement du contenu alimentaire dans la cavité abdominale conduisant à une mort certaine.
Signes cliniques
Les symptômes de la PDD se traduisent par une perte de poids sur une période de plusieurs semaines à plusieurs mois malgré un consommation alimentaire normale, des vomissements ou régurgitation, la présence des aliments mal digérés dans les feces, une distension abdominale et rétention alimentaire dans le jabot ainsi que des signes nerveux.
Ces troubles peuvent survenir ensemble, séparément ou successivement sur des oiseaux malades. Bien que cette pathologie soit considérée comme mortelle, l'animal peut survivre durant de nombreux mois avant l'issue fatale.
Voies de contamination
Pour l'instant, le mode de transmission de la maladie n'est pas connu. Certains ont parlé d'une durée d'incubation très longue, jusqu'à 8 ans, mais de nombreux cas d'épidémie foudroyante peuvent laisser croire à une durée d'incubation beaucoup plus courte. Dans certains cas, tous les oiseaux d'une même volière peuvent extérioriser les signes cliniques de la maladie en très peu de temps alors que dans d'autres circonstances un seul oiseau peut mourir de la maladie sans mortalité ultérieure dans l'élevage avant 4 ou 5 ans.
La maladie a été détectée sur des animaux âgés seulement de 10 semaines.
Diagnostic
Le diagnostic de la maladie est effectué après observation clinique des animaux malades, biopsie du jabot et du proventricule.
Des radiographies mettant en évidence la dilatation et l'hypertrophie du proventricule renforcent la suspicion de PDD. Elle permettent aussi (on utilisera pour cela des produits de contraste) de déterminer le temps de passage de l'aliment du jabot vers le reste du tractus digestif. Chez les oiseaux atteints de PDD ce transit est très retardé et la rétention alimentaire dans le jabot peut durer plusieurs heures.
Sur des cadavres frais, le prélèvement rapide du proventricule, du gésier, du duodénum pour examen histologique pourra être très utile.
Traitement et vaccination
Jusqu'à présent la maladie était considérée comme incurable. Les éleveurs prolongeait la vie de leur oiseaux en utilisant des formules alimentaires très digestibles, des fluidifiants, de la pectine de pomme et traitaient contre les maladies secondaires (entérites bactériennes et maladies fongiques) à l'aide d'antibiotiques et d'autres médicaments.
Cependant les travaux du docteur Dalhausen sur l'utilisation de certains Anti-inflamatoires non stéroidiens semblent très prometteurs. Le protocole d'utilisation de ces médicaments utilisés jusqu'alors en médecine humaine.

Je ne suis pas vétérinaire aviaire, ces conseils sont donc à utiliser avec beaucoup de précautions et avec un avis vétérinaire;
Il faut tout d'abord prévoir une cage "hôpital" avec une ampoule chauffante ou infra-rouge ( IR) car un oiseau malade doit être maintenu à une température de 37° Celcius , des seringues et de la patée pour Eam (oiseaux maigres et affaiblis)
•Petites plaies : Betadine •Parasites externes : Pistal , Carbyl•Parasites internes : ( Conseillé deux fois par an ) Capizol , l'oceverm , Flubenol 5% •Conjonctivite : Sterdex , Aureomycin•Nettoyage des yeux : Sérum physiologique•Infections : 1- Baytril ( antibiotique large spectre) en 10% , 2ml par litre d'eau 2 - Vibravet 1cc par 250ml d'eau ( deux gouttes dans le bec
3 - Vibramicine ( idem vibravet ) générique vibravet
•Pansements intestinal : Kaomycine , snecta •Candidose = muget : Micostatine ou Nistatine •Diarhée : Lactéol ou pérentérol•Galle : Stromghold , sérigale •Problèmes de digestions : Carbo- levure , Vinaigre de cidre•Ascariose : Ivomec•Anti-vomitif : Primpéran•Anti-inflammatoire : Mécatan•Picage : NivéaMal de ponte : Pour éviter ce problème , ne pas faire reproduire une femelle de moins de 10 mois , éviter de poser les nids trop tôt , le froid peut également entrainer ce problème ...
Solutions: placer la femelle en cage hôpital ( 37°C ) , faire bouillir de l'eau afin de lui faire prendre un bain de vapeur (ATTENTION DE NE PAS LA BRÛLER) , cela va aider à dilater le cloaque.A l'aide d'une petite seringue, injecter un peu d'huile dans le cloaque. Manipuler avec extrême précaution car casser l'oeuf dans le cloaque entrainera la mort de l'oiseau.
Petits conseils : Avant d'introduire un nouvel oiseau dans votre élevage , faire une quarantaine.....!!!!!!!!!!!
21 jours sans contacts avec les autres oiseaux ( pièces séparées ) , bien se laver les mains après chaques manipulations , en profiter pour vermifuger etc....
•Toujours bien désinfecter les cages de quarantaines et hôpital. •Une bonne alimentation....

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesperroquetsdumonde.com
 
La PDD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les perroquets du monde :: Vivre Avec Son Perroquet :: Les Maladies-
Sauter vers: